Maître d’ouvrage et maître d’œuvre : les secrets d’un couple qui dure

MOE et MOA

Ils sont deux à se partager les tâches, deux à se tenir la main ou à se marcher sur les plates bandes : dans l’immobilier, la relation entre maître d’ouvrage et maître d’œuvre est au cœur du chantier. Et dans le milieu – on est bien placé pour le savoir – chacun a un mot à dire sur les rôles respectifs de MOA (maîtrise d’ouvrage) et MOE (maîtrise d’œuvre), la difficulté à les assumer ou parfois tout simplement à les définir. Demandez à 100 personnes différentes, vous obtiendrez 100 réponses différentes. Voici la 101ème – on l’espère claire, et tant qu’à faire, utile

D’ailleurs, comme vous nous l’avions déjà dit sur Linkedin, même google ne fait pas la différence entre Maître D’Ouvrage et Maître d’Oeuvre : lien vers l’article.

Maîtrise d'ouvrage et d'œuvre

Bon à savoir : nous vous avons résumé les 3 points à retenir à la fin de cet article, donc si vous êtes très pressé, vous savez ce qu’il vous reste à faire. Aux autres : bonne lecture !

Maîtrise d’ouvrage, maîtrise d’œuvre : nos définitions

Pour commencer, sachez qu’il existe un contexte législatif dans lequel évolue notre couple mythique. Celui fixé par la loi MOP, pour maîtrise d’ouvrage publique. Vous pouvez la consulter juste ici.

Chez ekinov, nous sommes tombés d’accord sur les définitions suivantes :

Un maître d’ouvrage fait concevoir et réaliser des travaux par des tiers. Il remet à ces derniers un programme immobilier, valide leurs propositions, mais ne s’immisce jamais dans la conception et les procédés techniques. Il est garant de la bonne tenue du budget, du respect des délais et de la qualité finale. Pour ce faire, il contractualise avec les partenaires nécessaires de l’acte de conception et de construction, toujours en contrôlant leurs assurances, compétences et capacités à mener à bien leurs missions. Il s’assure aussi lui-même, pour son action de MOA.

Un maître d’œuvre est un expert technique en son domaine, qui réalise une mission de conception pour le compte du maître d’ouvrage, à partir du programme immobilier qu’il reçoit par ce dernier. Il exécute et réalise les travaux et se charge du bon déroulement du chantier. Il s’assure lui-même pour son activité de MOE.

Ce sont deux rôles très différents et complémentaires ! Regardons de plus près.

MOA, MOE : qui sont-ils ?

Le maître d’ouvrage est celui qui commande un projet de construction. Autrement dit, c’est le client. Ou alors un professionnel qui représente et travaille pour le client. Dans ce deuxième cas, on parle d’assistant à la maîtrise d’ouvrage ou encore de maître d’ouvrage délégué. C’est ce rôle qu’occupe ekinov dans son activité de conseil !

Tout en haut de la chaîne, le maître d’ouvrage traite avec les partenaires suivants :

  • Les acteurs locaux (mairie, département, etc.)
  • Les investisseurs, acquéreurs, exploitants et éventuels avocats, notaires, banquiers, etc.
  • Le contrôle technique et le coordinateur de sécurité et de protection de la santé, voire le coordinateur des systèmes de sécurité incendie
  • Le maître d’oeuvre et/ou l’architecte. Comment ça, “et/ou” ?! Patience, on vous explique juste en dessous 🤗  
  • Les bureaux d’études techniques 
  • Les entreprises de travaux nécessaires

Quant au maître d’œuvre, il n’est donc pas nécessairement l’architecte ! En revanche, l’architecte, lui, peut tout à fait être maître d’œuvre le cas échéant : son diplôme le lui autorise. Le binôme architecte + maître d’œuvre est utile lorsqu’il s’agit de projets complexes, moins nécessaires pour des projets simples. Il dépend aussi de l’appétence technique de l’architecte et de son envie et capacité à suivre les travaux.

La différence entre maître d’œuvre (MOE) et maître d’ouvrage (MOA) : qui fait quoi ?

La répartition des rôles entre maîtrise d’ouvrage et maîtrise d’œuvre est une technique de gestion de projet testée et approuvée. Elle existe ailleurs que dans l’immobilier, par exemple dans l’informatique. 
Cette répartition est clarifiée dans le contrat de maîtrise d’œuvre signé par les deux parties, mais surtout dans un document crucial qui porte le doux nom de chemin de croix. Un tableau Excel d’environ 200 lignes, où l’intégralité de l’acte de conception et de construction est décomposé en tâches précises, affectées à l’un ou à l’autre.

Le jeu des 6 différences :

  • Le maître d’ouvrage traduit les besoins du client en un programme immobilier, le maître d’œuvre traduit le programme immobilier en plans et en notice techniques.
  • Le maître d’œuvre gère le suivi des factures, mais c’est la maître d’ouvrage qui les règle.
  • Le maître d’œuvre propose les entreprises partenaires et artisans, mais c’est au maître d’ouvrage de les valider.
  • Le maître d’ouvrage doit justifier d’une expérience en MOA et plus globalement en immobilier, mais pas de compétence technique particulière, là où le maître d’œuvre, lui, est un professionnel du BTP qui assure la conception et la gestion du chantier jusqu’à la livraison.
  • Le maître d’œuvre assiste le maître d’ouvrage lors de la réception des travaux, mais c’est le maître d’ouvrage qui formule les éventuelles réserves et qui signe le procès-verbal.
  • Le maître d’œuvre est dans l’obligation de fournir au maître d’ouvrage les moyens dont il a besoin pour construire. Le maître d’ouvrage peut en retour engager la responsabilité du maître d’œuvre si la construction ne se passe pas comme prévue.

Comment se déroule le projet, entre maîtrise d’ouvrage et maîtrise d’œuvre ?

C’est en principe le maître d’ouvrage qui choisit le maître d’œuvre. Sa première étape est de commander des études préliminaires, pour être en mesure d’ajuster son programme immobilier en fonction d’un diagnostic fiable. 

Tout au long du projet, les échanges suivent les mêmes règles : 

  • Le maître d’ouvrage fournit les données d’entrée (analyse de site, programme immobilier, cadrage des surfaces, notice sommaire des prestations),
  • Le maître d’œuvre fournit les données de sortie (plans, tableau de surfaces rempli, coûts et délais des travaux, amendement de la notice, rédaction du cahier des clauses techniques particulières), 
  • Le maître d’ouvrage arbitre et ajuste en fonction de ces données. 

La démarche doit être itérative !

3 points clés à retenir pour assurer une bonne relation entre maîtrise d’ouvrage et maîtrise d’œuvre

Rester à sa place

Une opération immobilière ne peut réussir sans que maître d’ouvrage et maître d’œuvre ne restent chacun à leur place. Faire ce qui incombe à l’autre, c’est prendre le risque et donc la responsabilité à sa place. Les conséquences peuvent être très sérieuses. La Tour de Pise, ça vous parle ?

MOA et MOE

Assumer pleinement le rôle de maître d’ouvrage

Le maître d’ouvrage doit pleinement assumer et assurer son rôle, en pleine connaissance du monde de l’immobilier. Trop souvent, les maîtres d’ouvrage considèrent qu’ils n’ont rien ou pas grand chose à faire, mais c’est l’inverse ! Pour fournir des données d’entrées qui tiennent la route, il faut bénéficier d’une solide expérience et s’impliquer à 100%.

Être maître d’ouvrage, ça ne s’invente pas. 

Avant de prendre ce rôle clé, il faut s’assurer d’en avoir la capacité et les compétences, surtout si le projet est de grande ampleur. On aime beaucoup l’analogie du chef d’orchestre pour le MOA : il ne joue pas d’un instrument en particulier, mais il connaît les tonalités des instruments de tous les musiciens (MOE) et surtout, il sait les animer. Inversement, pour les oreilles de tous, il ne vaut mieux pas qu’un pianiste (MOE) prenne la place du chef d’orchestre (MOA)… 

Chez ekinov, on n’est ni pianiste virtuose, ni premier violon, mais chef d’orchestre de vos futurs projets immobiliers, ça oui ! Contactez-nous pour toute question concernant votre demande de maîtrise d’ouvrage : c’est notre cœur de métier. 

Nous contacter

Envie d'innover, de créer, de concevoir avec nous ? Cet espace est pour vous : dites-nous en un peu plus, vous aurez de nos nouvelles en moins de temps qu'il n'en faut pour dire "ékilibre".
[contact-form-7 id="9277"]